Le KM14 est affilié à l’organisme suivant :

La Fédération Européenne de Krav-Maga de Richard Douieb.
La Fédération a été créée en 1997 et a pour but de promouvoir le Krav Maga.
Cette Fédération est garante du niveau technique en Krav-Maga des moniteurs ayant leurs écoles affiliées.
Elle réunit les Fédérations Française, Polonaise, Espagnole, Finlandaise, Suisse et Belge, dont les responsables ont été formés au Krav Maga par Richard Douieb.
La Fédération compte actuellement près de 4500 membres dont plus de 600 à Paris et région parisienne.

logo_fekm

Coordonnées du siège social:

F.E.K.M – R.D
(FEKM ou Richard Douieb)
31 rue de la Croisette
02130 Beuvardes
Tél./Fax : 03.23.85.29.48

Site web: www.krav-maga.net
Email: webmaster@krav-maga.net

Mise au point par Richard Douieb

« Que dire sur certaines disciplines aux noms étrangement similaires à la nôtre. Il est évident que leurs synthèses n’ont de commun avec le Krav-Maga que la dénomination approchante. Ces soi-disant grands maîtres se sont vus décernés leur grade par eux-même, avec une suffisance qui n’atteint dans son ampleur que leur nombre de dan auto attribués. Lorsque l’on va jusqu’à dire que sa discipline est un mélange de boxe américaine et de Krav-Maga ou que l’on s’inspire d’arts Martiaux codifiés par des règlements stricts, il est évident que l’on a rien compris de l’essence de notre pratique. Le Krav-Maga est un Art Martial complet et en tant que tel on est obligé d’y retrouver des techniques inhérentes ailleurs. Ce qui fait notre originalité ce ne sont pas ces techniques mais la manière de les utiliser et surtout le moyen dans la pratique de réduire les risques à leur minimum. Le Krav-Maga n’est pas un Art Martial en plus. Si deux pratiquants utilisent un même coup de poing ou de pied ou un même dégagement d’étranglement, je pourrais discerner lequel des deux pratique notre discipline. Je m’insurge également contre quelques véritables enseignants d’un niveau moyen, dont le travail prioritaire est de former d’autres enseignants en quelques jours, et bien sur pas très bien mais en tout cas pour très cher, sur lesquels ils règneront sans partage, sans convivialité, et avec une déontologie qui ferait rougir de honte mon maître Imi dont ils se réclament pourtant. Enfin pour en terminer avec cette mise au point sur le parasitage obligé d’une méthode dont le succès va croissant, j’ajouterais que le motif de ma colère ne vient pas de l’inquiétude que je pourrais avoir sur le développement de la FEKM qui ne craint rien de ces éléments négligeables, mais plutôt du tort que ces faux enseignants procurent à leurs quelques élèves qui sont venus se ranger de toute bonne foi sous la responsabilité de ces irresponsables prêts à les abuser pour assouvir leur petit besoin de pouvoir. »

Richard Douieb Extrait du site « www.krav-Maga.net »

Le départ de l’association de la ffkda

Soucieux de préserver le Krav-Maga dans son intégrité nous considérons que les candidats aux examens de grades doivent être évalués uniquement par des jurys ayant appris cette discipline.
Nous ne reconnaissons pas les personnes qui ont reçu des dan autrement.
Pour le futur pratiquant souhaitant apprendre le Krav-Maga une confusion importante provient d’une loi autorisant un Karateka ayant un grade (1er, 2eme,3eme dan etc….) à revendiquer le même en Krav-Maga ou dans n’importe quelle autre discipline associée sans aucune formation spécifique.
Certains moniteurs de Karate peu scrupuleux détournent cette loi à leur profit.
Des responsables de courants prétendant s’appeler Krav-Maga ayant reçu une formation succincte, voire pas de formation du tout ont été évalués par des jurys Karatekas sans la présence d’aucun responsable de la discipline.
Malgré plusieurs réclamations concernant ces sujets auprès des instances de la FFKDA tout au long de ces presque 6 ans passés dans cette fédération, nous n’avons constaté aucune amélioration de ces dérives et obtenu aucune réponse de la part de son dirigeant.
Les personnes intéressées par l’apprentissage du Krav-Maga prennent le risque de se rendre en toute confiance chez un enseignant qui aura un dan en Karate ou qui provient de ces courants peu ou pas initiés au Krav-Maga. Cet instructeur prétendra alors enseigner le Krav-Maga pensant qu’il connait notre discipline.
Pour éviter cette confusion et permettre à tous ceux qui le souhaitent d’avoir accès à un Krav-Maga authentique nous avons pris la décision de quitter la FFKDA dès le 15 Septembre 2011. La FEKM forte de plus de 11800 licenciés (la plus grande fédération sur le plan international) ne reconnait donc pas les quelques centaines d’adhérents qui y seront restés.

Un championnat de France de Krav-Maga?

La mission de la Fédération Européenne de Krav-Maga FEKM est de promouvoir le Krav-Maga en en respectant la nature, la richesse technique et les principes spécifiques mis au point par son fondateur Imi Lichtenfeld.
Voici pourquoi la FEKM ne peut envisager sérieusement un championnat de cette discipline.
La compétition organisée dernièrement ne peut être qualifiée de Compétition de self-défense (le Krav n’est rien d’autre). Cette appellation n’aurait pas de sens à moins de laisser à chaque fois un participant sur deux blessé ou pire ! De plus 50% du Krav-Maga est constitué de combats, ce qui n’apparaît pas dans ce championnat.
L’intitulé le plus juste serait donc « Compétition de démonstrations de Krav-Maga ». Cependant, un championnat basé sur des démonstrations dont la notation est encouragée par l’originalité des techniques irait vers un objectif très différent de ce pourquoi le Krav-Maga a été conçu, la logique et l’efficacité technique n’étant pas prioritaires. Une démonstration est basée sur un ensemble chorégraphié et donc préparé à l’avance. Quand on note une démonstration on va forcément accentuer ce qui est intéressant pour le spectacle. Ainsi, les techniques efficientes qui ne sont pas les plus spectaculaires ne peuvent que se détériorer davantage au fil des organisations futures de ces compétitions, de même que la précision des gestes et la justesse des distances qui ne sont pas prises en compte, et qui devraient être appréciées pour mettre toutes les chances du côté du pratiquant en cas de réel besoin de se défendre physiquement.
Pour donner une image, mettre sur pied une compétition de KM avec médaille d’or, d’argent et de bronze, c’est un peu comme donner la médaille du courage pour haut fait d’arme, en temps de paix pour une démonstration de deux minutes…
Pourquoi Imi, compétiteur de haut niveau, n’a-t-il jamais mis au point de compétition de KM ? La réponse est que le KM n’est pas un jeu réduit à une simple compétition sportive, même si nous pouvons féliciter l’investissement de certains compétiteurs de ce récent évènement, qui n’ont pas ménagé leur peine.
Notre école FEKM a la responsabilité de ne pas voir dériver le KM vers autre chose que ce pourquoi il a été créé, en se dégradant pour des raisons futiles.